Mon cher Watson, quel est votre secret ?

Watson-Trip

Story Highlights

Mon cher Watson

Y’a des jours où on a une crise de nettoyage, ou de rangement, et puis, il y a des jours où c’est l’inverse, on prend une partie de nos objets fétiches et on se fait un trip, pas bad le trip je vous rassure. Et voilà ce que cela donne, la photo ci-dessus ne date pas d’hier, le Charlie présent dans l’image vous informe sur le jour de la prise de vue…
En fait, c’était une matinée spécial Watson dans mon bureau, à la recherche des différentes version de ROM (physiques et logiques) dont Schlumberger à le secret, secret maintenant bien perdu, au grand regret des utilisateurs Français de Newton.
Car le Watson est LE seul NewtonOS 2.x en langue de Molière. Je côtoie NewtonOS 2.x US depuis longtemps, mais le pratiquer en Français c’est pratiquement magique. Malheureusement pour vous autres, nous avons essayé d’extraire la ROM de Watson, comme on le fait pour les Newton 2×00 et les eMate 300 US et DE, afin de l’injecter dans l’émulateur de Paul (Paul Guyot pour ceux qui n’ont pas suivi l’histoire), mais voilà, ce n’est pas possible. Car Schlumberger à installé une routine dans ses Watson, une routine détournant la ROM d’Apple qui en autre autorise l’installation de programmes (extensions, plugins…), uniquement pour les programmes provenant de Schlumberger (ou bien validé par eux), malheureusement le produit n’a finalement jamais été distribué…

Il y à toujours une alternative !

Une partie de l'électronique de Schlumberger, au format carte PCMCIA
Une partie de l’électronique de Schlumberger, au format carte PCMCIA

Quand on veut on peut, me disait toujours ma grand-mère. Avec Paul nous nous sommes arraché les cheveux (cela se voit beaucoup plus sur ma tête que sur la sienne !), puisqu’il est impossible d’installer le moindre petit bout de programme sur le Watson, même en essayant de modifier un des programmes d’origine de Schlumberger, y’a un truc qui coince. Très vite le niveau est monté et c’est Paul qui faisait pratiquement tout, moi je n’exécutais que ces indications, mon niveau en développement Newton m’a juste permis de comprendre ce que je faisais. Pour résumé, la protection de la ROM de Schlumberger ne permet aucune installation de packages, programmes, extensions, mises à jour, par tout les canaux habituellement utilisés par NewtonOS (port série, carte flash, infra-rouge…) Enfin si, pour être plus précis, vous pouvez les installer, mais Watson vous informe de suite que l’application n’est pas compatible, et qu’elle restera à jamais désactivée. La raison ? Tout simplement parce qu’elle n’a pas la signature adéquat. Nous avons bien essayé de prendre le bout de code signature d’un package d’origine et de l’injecter dans un package standard, rien de rien n’a fonctionné.
Mais au fait quel est le but de tout cela ? Tout simplement de pouvoir installer un programme nous permettant d’extraire la ROM, afin de pourvoir l’utiliser sur l’émulateur Einstein. Rien de moins légal qu’avec une ROM classique de Newton 2×00, puisqu’en toutes les informations et données concernant les données médicales sont stockées en dur dans les composants ajoutés par Schlumberger (voir photos), ainsi que dans les programmes additionnels développés par eux pour le Watson. Nous, nous voulions juste une copie de la ROM en Français.

Simon Bell’s le libérateur !

Une autre partie de l'électronique de Schlumberger, celle-ci est intégré dans le Newon sur le port d'extension interne et relié à la carte PCMCIA en photo au dessus.
Une autre partie de l’électronique de Schlumberger, celle-ci est intégré dans le Newon sur le port d’extension interne et relié à la carte PCMCIA en photo ci-dessus.

Après pratiquement deux heures, nous étions bel et bien bloqués, impossible d’extraire la ROM. Puis tout à coup Paul a eu un éclair (de génie comme d’habitude avec lui), et si nous essayons d’extraire la ROM sans installer quoi que ce soit ? Et toc. En voilà une idée, mais comment faire ? La solution fut toute simple (enfin presque), utiliser le logiciel NCX de l’incontournable Simon Bell’s, logiciel qui permet encore aujourd’hui de faire communiquer un Newton avec un Mac récent (OSX 10.x) d’y installer des programmes et de faire des sauvegardes/restaurations. Paul et Simon ont réfléchis ensemble au problème et, quelques minutes plus tard, Simon nous à envoyé une version spécial de son logiciel, une version permettant d’extraire directement une ROM uniquement en connectant le Watson à son hôte (un MacPro en l’occurrence) avec une petite ligne de commandes qui va bien . Sauf que, cela ne fonctionnait pas, mes fichiers héxa d’extractions étaient à chaque fois pratiquement vide, seul les premiers octets venaient. La routine de Schlumberger, empêchait la lecture continue des données, faisant du coup planté l’extraction. Qu’a cela ne tienne, Simon indiqua à Paul une astuce pour extraire la ROM, à partir d’un point précis de celle-ci et jusqu’à un autre point précis, avec son logiciel. Quelques minutes plus tard, et une ligne de commande bien placé (tient prend ça !), me voici avec un beau fichier héxa contenant le précieux sésame de NewtonOS 2.2 FR, moins les quelques octets de départ.
Voilà où nous nous sommes arrêté Paul et moi, un beau fichier héxa de 99.99x % de la ROM. Par la suite Paul à combler le début du fichier avec une partie du code de la ROM US, fait quelques ajustements et finalement il à réussit à faire fonctionner cette ROM sur Einstein (son émulateur) avec. Mais toujours impossible d’installer quoi que ce soit dessus…

Tout est perdu ?

Peut-être pas, car il existe au monde au moins un Newton qui à une ROM particulière ! En effet sa ROM se fout en partie de la signature de Schlumberger (une version interne de développement ?) Heureusement ce Watson est tombé dans les mains d’un autre passionné, et, il le garde comme son précieux ! Sa ROM est tellement « open », que c’est sans problème (enfin presque, et sans toute notre torture) qu’il à réussit à en extraire la ROM, comme on le fait avec d’autre Newton. Ce fichier miraculeux est dorénavant conservé chez trois personnes, Paul, le chanceux propriétaire du précieux et votre serviteur.
Et la suite ? Peut-être dans quelques mois, années, car cela demande beaucoup de temps, pour avouons le, pas grand chose au final, juste la langue française dans NewtonOS/Einstien, et même si la ROM FR est en version 2.2, elle semble identique à la version 2.1 d’Apple, mise à part bien évidement qu’elle parle en Français.
À bientôt peut-être, pour la suite des aventures d’Einstein et de Watson (qu’elle affiche !).

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *